Chers actionnaires, chers membres de l’ADAMT,
 
Vous êtes nombreux à vous interroger sur l’attitude à adopter dans la situation actuelle concernant l’offre d’EDF Energies Nouvelles qui vise la prise de contrôle de la société.

EEN (filiale à 100% de EDF) a signé un accord ferme avec le concert pour acquérir 67,2% du capital afin de renforcer les ambitions stratégiques fortes du Groupe EDF dans les énergies renouvelables.
Cette situation est radicalement différente de l’opération initiée par Maquarie (qui était soumise à condition) et dont l’échec avait engendré la chute du titre. Désormais, il ne reste qu’une simple formalité( l’approbation de l’autorité de la concurrence allemande) pour qu’EEN devienne l’actionnaire majoritaire.

De nombreux petits porteurs ont connu de multiples déconvenues et sont sur le titre depuis longtemps. La prime sur les derniers cours peut apparaître intéressante pour ceux qui ont un PRU inférieur à 1,15€ et pour ceux qui sont entrés avant l'annonce. Elle est très intéressante pour Boussard et Gavaudan (qui d’ailleurs était en charge de l’opération avec Maquarie), mais nous nous interrogeons concernant les autres membres du concert. 
Elle est par contre, loin de satisfaire les actionnaires historiques qui ont contribué au redressement de la société en suivant les augmentations de capital permettant ainsi à FUTUREN d’être aujourd’hui en excellente santé. 

Une nouvelle dynamique va se mettre en place grâce à la mise en commun du savoir-faire des deux sociétés.
Cette perspective nouvelle avec un acteur industriel de référence comme EDF et l’excellent management de EEN, va accélérer le développement de la société avec des projets plus ambitieux (notamment sur l’Europe et l’Afrique du nord), et générer rapidement de gros profits à l’instar de EEN (Un chiffre d’affaire qui représente 4 fois les bénéfices et un excellent EBITDA, les chiffres parlent d’eux même).
La valorisation actuelle de FUTUREN n’intègre pas ces nouveaux éléments et nous sommes convaincus que EEN a la capacité de faire démarrer le projet de 300MW au Maroc rapidement, ce qui constituerait une excellente tête de pont sur ce continent.
EEN l’a bien compris et voudrait profiter seule des futurs profits de FUTUREN en montant au capital jusqu’au seuil fatidique des 95% pour lancer une offre de retrait obligatoire (OPR).
Ce seuil ne pourra pas être atteint car nous représentons plus de 5%, nous pourrons rester actionnaires de la société pour enfin récolter nos profits et nos dividendes distribuables à partir du 1er janvier 2018 !
 
Nous voulons rester à bord avec EEN comme capitaine. Plus nous serons nombreux à conserver nos actions et plus nous avons de chance d'atteindre notre but, étant donnés les risques d'une dilution éventuelle! Nous n’allons pas nous laisser couler, pire, nous saborder à un moment pareil !
Si EEN tentait de sortir prochainement FTRN des marchés financiers, notre objectif à  de 2 euros serait un minimum à négocier.
Nous devons tenir bon et ne pas apporter nos titres lors de la future OPAS, ni vendre sur le marché à la voiture-balai (le fond d’investissement ODDO), qui a déjà récolté en date du 11 mai 2017 plus de 10M de titres et va continuer à amasser des titres pour profiter de cette excellente opportunité de profit à court terme. Ne laissez pas les traders de ODDO récolter vos bénéfices à votre place !
Si vous voulez comme nous enfin mettre beaucoup de beurre dans les épinards, rejoignez la liste de RoryG sur le forum FTRN de BOURSORAMA ou l'Adamt sur le site http://www.adamt.fr/gestion/creation.php, c’est important de vous recenser pour compter nos forces.
Nous sommes actionnaires de FUTUREN et nous partageons le même but, sans aucune concurrence. 
 
Cordialement
Le conseil de l’ADAMT et Rory G