Chers actionnaires, chers membres de l’ADAMT,

Compte tenu de l'important volume de titres échangés ce jour, environ 14 millions de titres, soit plus de 6% du capital, il était important de vous faire part de notre analyse.

Comme vous avez dû le lire, EDF EN a déposé ce jour à l'AMF un projet d'OPA simplifiée en copie de ce mail.
Ce n'est pas une surprise, nous vous l'avions déjà annoncé dans notre précédent communiqué.
L'AMF doit valider ce document pour permettre à EDF EN de lancer son OPA simplifiée. 

Le volume important de vente de ce jour ne doit pas susciter d'inquiétudes.
En général l'augmentation des volumes engendre une augmentation du cours dans un contexte de hausse.
Ce volume peut résulter d'un échange d'actions entre les fonds en position sur le titre.
Il est possible que les fonds plafonnent sur l'acquisition de titres et génèrent artificiellement du volume.

Regardez par vous-même l'historique des échanges de la journée de mardi, notamment les 3 ordres inscrits en rouge ci-dessous (cf site boursier) :
unnamed

5,3 millions, 4,8 millions et 1 millions de titres entre 16h et 17h soit environ 12 millions de titres en 3 ordres.
  1. EDF EN est désormais actionnaire de FUTUREN et possède 67,2 % du capital. L'OPA visera donc toujours les 32,8% du capital détenus par les fonds et les petits porteurs. Nous disposons donc aujourd'hui d'un actionnaire de poids qui donnera confiance aux marchés quelle que soit l'issue de l'OPA. EDF EN a fait une offre ferme et ne peut pas se retirer comme Macquarie l'avait fait.
  2. EDF EN a nommé de nouveaux membres au conseil d'administration de FUTUREN en remplacement de l'ancienne équipe. M. Fady Khallouf devient prestataire de services de EDF EN pour un temps déterminé. C'est donc la stratégie de EDF EN qui est désormais à l'oeuvre chez FUTUREN, ce qui augure de très bons résultats futurs.
  3. EDF EN a des ambitions très fortes et mettra les moyens pour développer ses projets industriels. Cela veut dire beaucoup de projets et beaucoup de Mega Watts à venir !
  4. FUTUREN n'a presque plus de dettes, possède plusieurs millions de trésorerie et degage des bénéfices.
  5. Si le prix de 1,15€ par action était si équitable, on se demande bien pourquoi les fonds d'investissement se sont précipités pour acheter en masse à 1,15 et apporter à l'OPAS au même prix. Ils déclarent d'ailleurs qu'ils se réservent le droit de ne pas apporter à l'offre. On peut supposer que certains ont flairé la bonne affaire.
En conclusion nous déconseillons très fortement de vendre ou d'apporter vos titres à l'OPAS. Si EDF EN n'obtient pas les 95% du capital (ce qui est notre objectif) lui permettant de procéder à un retrait obligatoire, nous resterons au coté de EDF EN et nous aurons notre part des bénéfices en termes de valorisation de l'action et de dividendes. 
Un objectif de 2€ par action nous apparaît atteignable assez rapidement.
Rappelons nous que EDF EN souhaite achever son projet avant la fin de l'année.

Le bureau de l'ADAMT