L’ADAMT a pris connaissance ce matin du communiqué de presse du 26 août de THEOLIA.
Tout d’abord il faut noter le manque de clarté de ce communiqué qui ne permet pas aux actionnaires d’évaluer avec justesse et dans le détail l’accord signé avec Boussard & Gavaudan.
M. CHALAH président de l’association de petits porteurs l’ADAMT explique que plusieurs paragraphes doivent être détaillés et qu’en l’état, l’ADAMT ne peut que désapprouver ce projet.
L’ADAMT met notamment l’accent sur la dilution importante que vont subir les actionnaires et l’engagement que THEOLIA doit prendre de ne pas verser de dividendes à ses actionnaires tant que les tranches 1 et 2 n'ont pas été remboursées.
Une projection dans le communiqué suppose qu’un actionnaire qui ne peut ou ne veut pas participer à cette augmentation de capital serait dilué dans le meilleur des cas de moitié !
Un actionnaire qui participe à l’augmentation de capital ne serait pas dilué, mais il aura réinvesti de l’argent frais pour conserver la valeur de ses actions, et il ne lui restera plus qu’à prier que l’action monte.

Ensuite il est regrettable qu’encore une fois, aucune information n’ait été communiquée lors de l'AG du 27 juin 2014.
M. CHALAH rappelle que déjà lors de l’AG de 2013, le management n’avait pas évoqué l’OPA initiée par Macquarie.
L’OPA a, par la suite, été rejetée par une partie significative des actionnaires.
Le management se borne donc durant les AG, à demander le renouvellement des mandats des membres du conseil d’administration et du directeur général sans aborder les décisions importantes.
L’ADAMT déplore la mise à l’écart de plus de 84% de l’actionnariat qui a le tort de ne pas faire partie d’un concert.
L’ADAMT continuera de défendre les droits des actionnaires et invite les autres petits porteurs et obligataires à adhérer à l’association sur son site www.adamt.fr
Le président de l’ADAMT explique qu’il y a clairement une iniquité de traitement entre les actionnaires du concert qui donnent quitus pour toutes les décisions importantes (OPA et augmentation de capital) et les petits porteurs qui sont tenus à l’écart et mis devant le fait accompli.
M. CHALAH rappelle que les actionnaires ont déjà participés à une augmentation de capital qui s’est avérée être très dilutive en 2010. En effet le résultat est sans appel, 4 ans après, les actionnaires ont été récompensés par une action qui s’est écroulée et aucun dividende versé !
Pourtant malgré ces déconvenues, les actionnaires sont à nouveaux sollicités pour remettre la main à la poche sans aucune perspective d’avenir et sans contrepartie, alors que dans le même temps le management se vote de confortables rémunérations.

Enfin l’ADAMT déplore avoir découvert ce jour que Boussard & Gavaudan est le 1er détenteur d'OCEANEs 2007 avec 33,35 %. La communication entre autre de cette information nous a été refusée par le directeur général de THEOLIA lors de l’AG du 27 juin 2014.
A ce jour THEOLIA n’a toujours pas communiqué à l’ADAMT par voie électronique, comme la loi l’y oblige, la liste des actionnaires et des obligataires de la société THEOLIA.
Pourtant l’ADAMT a fait sa demande par lettre recommandée avec AR dans les 15 jours avant l’AG du 27 juin 2014 comme la loi l’exige.
Les 500 membres de l’ADAMT sont donc privés de leurs droits par le management de THEOLIA de par son refus de réponse.
Le président de l’ADAMT, Samy CHALAH dit « Après les impôts et la facture des vacances, voici la facture THEOLIA ! Désormais les actionnaires vont devoir épargner pour rester actionnaires de cette société ! Nous avons l’impression de mettre de l’argent dans un puit sans fond depuis plus de 4 ans ! Absence de dividende pour les actionnaires, cours de bourse en chute libre, négociations mettant à l’écart la plus grande partie de l’actionnariat, non-respect de nos droits en tant actionnaires, intimidations, augmentations de capital, tout cela doit cesser ! ».
Le président de l’ADAMT M. CHALAH conclut « Nous attendions des résultats mais aujourd’hui nous avons droit au gout amer de la facture de l’inaction et de l’échec du management qui nous est présentée. Les actionnaires refusent de faire un nouveau chèque en blanc et demandent un changement de gouvernance en urgence pour gérer cette crise ».
L’ADAMT va solliciter ses membres dans les jours à venir pour être force de proposition et ainsi soumettre une option alternative à tous les actionnaires et obligataires de THEOLIA.