Chers actionnaires,
 
L'ADAMT et ses 500 adhérents ont pris acte qu’une part importante des actionnaires représentant 35,51 % du capital a refusé d'apporter à l'OPA initiée par Macquarie.
Ce pourcentage de refus très significatif démontre que l’offre était insuffisante. Nous rappelons que l’offre était inférieure à l'actif net.
Les actionnaires ne s'y sont pas trompés et ont estimé que la prime de 51,8 % était artificielle.
Ils ont aussi compris que si l'initiateur exigeait d'emblée une majorité qualifiée de 66 %, c'était pour imposer une augmentation de capital réservée pour financer le rachat à lui-même des obligations convertibles et enfin imposer une sortie de bourse.
De surcroît les actionnaires ont été choqués par le calendrier de cette OPA qui a été décidée le 29 mai mais annoncée seulement au début des vacances le 8 juillet pour être finalement lancée au milieu des vacances le 26 juillet.
Beaucoup ont été mis devant le fait accompli et dans la panique ont apporté à l’offre. Une annonce d’une telle importance n’aurait jamais dû être cachée à l'Assemblée générale du 21 juin dernier. L’ADAMT invite tous les actionnaires à tirer les conséquences qui s’imposent lors de la prochaine assemblée générale. 

L’association ADAMT rappelle que ses communiqués de presse n'ont fait l'objet d'aucun commentaire des différents protagonistes.
En effet la direction de THEOLIA n'a pas jugé utile ou nécessaire de réagir à ces publications.
Expliquer, séduire, et convaincre est pourtant le premier devoir d'un dirigeant.
Mais il semble que les mots manquaient pour défendre l’indéfendable.
L’ADAMT demande à ses membres de lui renouveler sa confiance et d’ignorer les futurs messages du management de THEOLIA qui cherchera un bouc émissaire plutôt que d’avouer ses faiblesses.


Samy CHALAH président de l’ADAMT affirme avec force que l’association qu’il a fondée n’a pas de date de péremption !
L’ADAMT continuera d’accompagner le développement de THEOLIA dans sa transformation. THEOLIA va devoir compter à l’avenir sur l’ADAMT qui entend bien jouer un rôle moteur en tant qu’actionnaire activiste pour défendre au mieux les intérêts de tous les actionnaires de THEOLIA.

Les plaintes déposées au pénal sont
parfaitement sincères et portent sur des faits très graves.

Nous avons confiance dans la justice française et nous maintenons ces plaintes pour faire valoir nos droits. C’est désormais au parquet de décider s’il poursuivra ou non.
L'ADAMT fait confiance à son avocat Me VISCONTI pour continuer à défendre ses droits.

L’association ADAMT reste convaincue que la société THEOLIA a un avenir florissant et est confiante dans sa capacité à se transformer pour revenir à une gouvernance éthique et responsable, et ce quelle que soit l’évolution du cours de bourse à court terme qui dépendra uniquement des annonces de la direction de THEOLIA qui est responsable de la situation actuelle.
L’ADAMT appelle le président de THEOLIA à annoncer lundi à la première heure la tenue d’une assemblée générale.
L’ADAMT demande la mise au vote d’une modification de la composition du conseil d'administration pour l’ouvrir plus largement à des administrateurs réellement indépendants et revenir ainsi à une gouvernance éthique et responsable. Cette réorganisation est nécessaire pour redonner confiance aux actionnaires.

L’ADAMT est convaincue qu’il est possible de revenir à l’équilibre et d’augmenter le cours de bourse en appliquant le plan suivant :
  • Annoncer la mise en vente immédiate du parc solaire et des filiales Ecoval et Seres.
  • Annoncer la vente de certains parcs à TUIC dont c'est la raison d'être
  • Utiliser une partie de la trésorerie pour accélérer le désendettement
  •  Faire toute la lumière sur l'affaire Breeze, ses conditions de prix, ses risques, son potentiel, et expliquer pourquoi le management a trouvé utile de se charger d’une dette supplémentaire de 269,5 millions euros.
  • Offrir un taux d'intérêt plus attractif aux porteurs d'océanes de façon à en convaincre un certain nombre de refinancer partiellement l'Océane

Suite à la publication des résultats semestriels 2013 fin août, nous sommes très confiants pour l’avenir et nous rappelons les points suivants :

  • Le prix de revient est maintenant très proche du prix de marché de l’électricité et sera même inférieur à moyen terme car la technologie éolienne terrestre est performante, mature, fiable et accessible à un prix compétitif
  • La Dette Projet est garantie par les cash flows des parcs
  • Les cash flows sont réguliers car l'activité est sans fluctuations majeures
  • Les contrats de rachat de l’électricité produite s’établissent sur 15 à 20 ans
  • L'activité sécurisée et rentable de THEOLIA représente 87 % du chiffre d’affaires consolidé au S1 2013. Elle était de 24 % en 2010, de 70 % en 2011 et de 73% en 2012. THEOLIA qualifie la marge de cette activité sécurisée de significative
  • La société offre une rentabilité importante sur le long terme grâce à un portefeuille de projets éoliens significatif, incluant 161 MW de permis obtenus et 21 MW en construction
  • Des synergies significatives sont attendues de Breeze
  • Le CA de vente d'électricité a augmenté de 85,3 % en 3 ans tandis que l'Ebitda a augmenté de 69,7 % en trois ans. Si on exclut Breeze, l'augmentation de l'Ebitda est de 33 % alors que le CA n'augmente que de 8,7 %
  • Au S1 2013, et sans tenir compte de Breeze qui reste opaque, le résultat opérationnel est POSITIF de 0,9 millions. Il est obéré par 9,1 m€ d'amortissements.
  • La trésorerie de l'entreprise a progressé de 15,6 millions soit 21,3 % en 6 mois.


Pour conclure THEOLIA a fait d’important progrès en trois ans et dispose d’un formidable potentiel de développement.

Nous vous invitons à continuer à adhérer à l’ADAMT sur le site www.adamt.fr car l’aventure ne fait que commencer !

L’ADAMT s’est fixé l’objectif de devenir le premier groupement d'actionnaires de THEOLIA.

                                                                                                                   
P
résident de l’ADAMT
www.adamt.fr