Communiqué de presse du 20 août 2013

Respect des individus, dialogue et éthique sont les valeurs prônées par la société THEOLIA, fournisseur d’énergie verte éolienne. THEOLIA a-t-elle bafoué ses valeurs en annonçant le 8 juillet une OPA pendant les vacances d’été et sans en informer au préalable les actionnaires durant l’assemblée générale qui s’était tenue 15 jours avant ?

C’est ce que pense l’ADAMT (www.adamt.fr) une association qui regroupe 170 actionnaires de cette entreprise.

Rappel des faits :
Un fond australien Macquarie a lancé une OPA pour forcer les actionnaires de la société THEOLIA à vendre leurs titres à perte. Le titre a en effet subit une chute de 95 % en 5 ans dû à un endettement contracté avant la crise par le précédent management. Maintenant sur le chemin de la rentabilité et soutenue par ses actionnaires investissant à long terme, l’OPA détonne.
L’OPA est ouverte du 26 juillet au 6 septembre inclus et elle promet d’être mouvementée selon l’association de défense des actionnaires minoritaires de THEOLIA.

« Notre association regroupe des actionnaires de tout horizon, des retraités, des chômeurs, des handicapés, des fonctionnaires, des femmes, des ouvriers presque tous présents au capital depuis 5 ans. 
On est très loin du cliché véhiculé dans le grand public du trader qui cherche la rentabilité à court terme. 
Beaucoup d’actionnaires sont furieux et veulent attaquer le management de THEOLIA au pénal !
Nous suivons avec une attention particulière l’OPA du ClubMeb qui a été reportée suite à deux recours déposés par Mme NEUVILLE et le fond CIAM » : nous dit Samy CHALAH le président de l’ADAMT. 

THEOLIA promeut sur son site internet un engagement éthique et responsable et dit agir selon une morale et en conformité avec des valeurs d’honnêteté, d’intégrité, de respect de l’environnement, des individus et des cultures.
Les actionnaires accusent pourtant la société d’avoir trahi ses valeurs en validant cette OPA malgré le soutien indéfectible apporté en restant au capital de l’entreprise depuis 5 ans.

« La promotion des énergies renouvelables est un acte éthique, responsable et citoyen.
En juin 2010, nous avons répondu présent lorsque THEOLIA était en difficulté et nous a sollicité pour une augmentation de capital et nous sommes restés jusqu’à aujourd’hui.
Le capitalisme sauvage a primé sur la morale, toutes les conditions de l’OPA ont été faites contre nous.
Aujourd’hui, nous sommes amers, car les actionnaires vont être spoliés de leurs prises de risque en période difficile et par une société dans laquelle ils avaient confiance. 
Nous demandons à la société THEOLIA de respecter ses valeurs et d’entamer un dialogue avec nous.
Le respect de la planète ne peut pas être dissocié du respect de ses individus. » : explique M. CHALAH

Une augmentation de salaire pour le patron de Theolia qui passe mal :
Faddy Kallouf directeur général de THEOLIA a vu son mandat renouvelé par les actionnaires le 26 juin.
Mais ces mêmes actionnaires ignoraient qu’au même moment Faddy Kallouf négociait les conditions d’une OPA avec Macquarie en échange de son maintien, un meilleur salaire, une prime et des actions gratuites. Quelle ne fut pas la surprise des actionnaires le 8 juillet en découvrant l’annonce de l’OPA par Macquarie !
En plus d’avoir négocié dans le dos des actionnaires sa rémunération, le directeur général a négocié un prix au rabais à 1,70€ par action alors que l’entreprise est valorisée en actif net à 2,56€ par action !

« Nous venons de découvrir dans les archives du journal belge Le Soir les démêlés judiciaires de M. Pierre SALIK, un des rares actionnaires qui soutient le projet d’OPA, par conséquent nous commençons à nous poser des questions sur la légalité de cette OPA ! » : nous dit M. CHALAH.

L’ADAMT s’est tournée vers la Cour d’Appel pour déposer un recours mais malheureusement trop tard, en effet la contestation de l’OPA devait intervenir 10 jours après son ouverture, or l’ADAMT n’était pas encore organisée à ce moment-là.
L’ADAMT a lancé un appel aux autres actionnaires de THEOLIA pour qu’ils adhérent à l’association et se défendent contre l’OPA, contre l’augmentation de capital à venir et enfin contre la sortie de bourse.
Ils peuvent adhérer en ligne sur le site www.adamt.fr          
Dernier point, et non des moindres, l’OPA ne garantit pas la préservation des emplois en France, l’ADAMT fait appel aux syndicats et aux pouvoirs publics pour éviter un plan de licenciement des salariés de THEOLIA.